Prévention

Remèdes naturels contre les maux de l’hiver

Rhume, angine, toux… L’hiver, le froid et les infections ORL arrivent.
Si vous avez compris ce qu’est la naturopathie, vous comprendrez alors naturellement qu’un virus, un microbe, ne s’attrape pas par hasard, mais se développe sur un terrain fragilisé, qui a manqué de défenses immunitaires.
Pour éviter d’attraper chaque rhume qui passera dans le coin, l’idée est de renforcer son terrain, en adoptant dès maintenant les bons réflexes, afin de donner à votre corps la capacité de se défendre au moment opportun.

Le microbe n’est rien, le terrain est tout.

Antoine Béchamp

Bien sûr, chaque personne a ses faiblesses biologiques. Personnellement j’ai beau suivre la plupart de ses conseils, j’attrape de temps à autre un rhume malgré tout. J’ai subi plusieurs opérations ORL, dont l’ablation des amygdales et végétations, qui sont des filtres naturels, et qui font qu’aujourd’hui j’ai moins de “chance” (moins d’immunité) face aux virus. De plus, je passe mes journées dans un bureau fermé (comme beaucoup), avec d’autres personnes qui peuvent tomber malades, ce qui favorise l’échange des virus.

En conclusion on a souvent des paramètres dans notre vie difficiles à contrôler, c’est pourquoi les conseils que je donne s’appliquent pour éviter les maux de l’hiver mais aussi pour les soigner si besoin…


Purifier ses voies respiratoires

Sujet dont on parle peu, et pourtant fondamental…. Vous n’imaginez pas passer une journée sans vous lavez les mains, alors pourquoi ne jamais nettoyer vos voies respiratoires ?

L’hygiène du nez

Se nettoyer régulièrement le nez prévient l’apparition du rhume (ou raccourcit sa durée s’il est déjà en place), en favorisant l’écoulement des mucus, poussières, impuretés…
Comment ça marche en pratique ?
Un (vrai) nettoyage de nez, se réalise en faisant passer une quantité d’eau salée tiède assez importante dans le nez. On utilise pour cela un petit arrosoir (appelé lota, pot neti ou rhino horn). L’intérêt de ce nettoyage, en comparaison avec les vaporisateurs de sérum physiologique que l’on trouve dans le commerce, est qu’il est beaucoup plus complet. Le vaporisateur n’agit pas en profondeur du nez alors qu’avec un pot neti, vous faîtes passer l’eau d’une narine à l’autre, ce qui permet un nettoyage complet des sinus. Et en plus les vaporisateurs coûtent très très chers comparés au pot neti qui s’achète une fois et se garde longtemps.
Vous pourrez trouver pas mal d’articles sur internet pour comprendre comment ça marche en pratique. Personnellement j’ai eu la chance d’apprendre avec ma kiné oro-facial, ce n’est pas facile au début mais une fois qu’on a compris ça roule tout seul… 😉

L’hygiène de la gorge, et de la bouche

Inutile de rappeler de se laver les dents je crois que ce point va de soi 😀 Ce qui est moins naturel est de se nettoyer la langue après s’être lavé les dents, alors que c’est celle-ci qui contient le plus de bactéries et qui est plus souvent responsable de la mauvaise haleine… On évite de se gratter la langue avec sa brosse à dent, et on utilise plutôt un outil dédié. Pas besoin d’acheter un grattoir, une cuillère à café fait très bien l’affaire.

Une autre habitude à prendre l’hiver, c’est de se racler la gorge et de cracher, lorsque vous vous sentez encombré·e·s dans le fond de la gorge. Cela évite en effet que le mucus s’accumule et se développe davantage…

Vous pouvez également réaliser des bains de bouches, avec de l’huile (gandouch en médecine ayurvédique), avec une solution aux huiles essentielles, avec du bicarbonate de soude (à ne pas faire trop souvent), ou au sel marin…


L’alimentation pour aider vos défenses immunitaires

L’intestin joue un rôle important dans la défense contre les microbes.
Le microbiote (la flore intestinale) représenterait 70 % de l’efficacité du système immunitaire.
Un système intestinal encombré, à qui vous donner trop de travail, mettra votre corps dans un état de fatigue, et il sera plus difficile pour lui de se défendre.

Pendant cette période, les bouillons, soupes, et légumes chauds sont à privilégier, pour réchauffer, hydrater votre corps et faire le plein de fibres.
Ajouter également à votre alimentation des aliments riches en probiotiques : légumes lactofermentés (choucroute), certaines boissons (kéfir, kombucha), olives, cornichons, dérivés du soja (miso, tempeh), pain au levain. Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui constituent la flore buccale, intestinale et vaginale. Leur présence permet notamment de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles.

On privilégie également :
– l’ail cru, pour son action anti-microbienne, anti-bactérienne, ainsi que l’oignon et l’échalote
– les graines germées, qui sont pleines de vitamines
– les tisanes de thym, contre les maux de gorge
– les tisanes d’echinacée, pour prévenir les infections des voies respiratoires
– les produits de la ruche comme le miel, la gelée royale, la propolis
– les aliments riches en zinc comme les graines de courge, les fruits de mer (sinon vous pouvez en prendre en complément)
– la cannelle pour son action anti-infectieuse, antivirale, antiseptique et antispasmodique
– le curcuma et le gingembre pour leurs vertus anti-inflammatoires, antiseptiques et digestives
– le citron, antibactérien, antiviral; sa teneur élevée en vitamine C contribue grandement à renforcer les défenses immunitaires

Éviter les aliments sucrés. Le sucre raffiné participe à l’inflammation, vous acidifie et irrite vos intestins.
Éviter les produits laitiers, notamment le lait, qui est aussi pro-inflammatoire et va vous faire produire davantage du mucus.


Huiles essentielles et compléments pour passer l’hiver sereinement

Les huiles essentielles à favoriser en cette période sont :
– HE de Ravintsara : anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, expectorante
– HE d’Eucalyptus : antiseptique des voies respiratoires, expectorante, décongestionnante et mucolytique
– HE de Thym : anti-infectieuse, antivirale et antiseptique; bon stimulant physique et immunitaire
– HE de Cannelle : combat la fatigue et stimule les défenses immunitaires
– HE de Girofle : connue contre les douleurs dentaires, elle agit dans tous les cas d’infections de la cavité buccale, du nez, des oreilles et des bronches, grâce à son action anti-infectieuse, calmante et même anesthésiante
– HE de Pin sylveste : antiseptique, anti-inflammatoire et anti-infectieux puissant des voies respiratoires

Comment on les utilise ? En diffusion chez soi à l’aide d’un diffuseur, à respirer sur un mouchoir, ou en inhalation dans de l’eau chaude. Mais aussi en massage, diluée dans une huile végétale, sur les parties concernées (gorge, torse, près du nez…).

Contre la fatigue qu’entraîne l’hiver, n’hésitez pas à prendre en complément ces nutriments essentiels : magnésium,zinc, et vitamine D (important lorsque l’on voit pas le soleil).
Quelques plantes que vous pouvez utiliser en complément pour booster votre immunité : l’échinacée, et l’extrait de pépin de pamplemousse.


Autres conseils concernant l’hygiène de vie

Quand l’hiver s’installe, notre énergie a tendance a diminué, et il est important d’écouter son corps et de ne pas se surmener. Dormir suffisamment, prendre du temps pour se ressourcer, faire du sport, ne pas oublier de prendre l’air tout de même…
Pensez également à boire suffisamment, des tisanes chaudes par exemple, même si l’envie s’en fait moins ressentir qu’en période chaude.
Précisons aussi que l’alcool et le tabac affaiblissent votre corps.
Enfin dernier conseil concernant l’hygiène de base : laver vous les mains régulièrement, éviter les contacts non nécessaires (la bise) notamment auprès de gens malades.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *