Bien-être,  Santé

Le Reiki, méthode de soin énergétique

Qu’est ce que le Reiki ?

Le Reiki est une méthode de soin japonaise appartenant à l’approche énergétique, dans laquelle le praticien intervient sur le champ vibratoire de la personne. « Rei » signifie »esprit universel » et « ki » se réfère à la « force de vie » ou « l’énergie » (que l’on retrouve aussi en Chine sous la forme « chi »). Union de la méditation et de la relaxation par un toucher relaxant sur des points du corps, elle favorise l’émergence de vos potentiels naturels solutionnant.

Comme toutes les pratiques énergétiques venues d’Orient (Taï-Chi, Qi-Qong, Aïkido, etc), le reiki permet de savoir gérer ses énergies
Quand on aide l’autre à libérer ses énergies bloquées, grâce au reiki, ses tensions au niveau du corps et de l’esprit disparaissent. Et donc ce qui en découlait aussi : douleurs, somatisation, certaines maladies, pensées parasites, anxiété, angoisse, déprime, burnout…


Quels sont les bienfaits ?

C’est une pratique de prévention de la santé. En effet, il sert à se sentir bien dans sa tête et dans son corps. Il appartient au champ du bien-être, que l’OMS appelle la santé mentale positive.

Ainsi, le reiki ne soigne pas des maladies. Il n’agit pas sur les cellules ou la génétique, il ne règle pas les problèmes d’organes. En revanche, comme le reiki traditionnel arrête les causes, certaines formes psychosomatiques, dues aux tensions, disparaissent naturellement.
En effet, les tensions de la personne l’empêchent d’accéder à ses capacités innées et ressources naturelles d’équilibre. Ces tensions ont déjà été accumulées au niveau du corps : douleurs musculaires et profondes, contractures et nœuds… Mais aussi au niveau de l’esprit : ressassement, pensées envahissantes, émotions conflictuelles. Les tensions énergétiques n’étant plus, la personne accède enfin à ses potentiels naturels solutionnant.

Bien que les approches énergétiques ne fassent pas l’unanimité auprès des scientifiques, nous avons tout de même à disposition des preuves scientifiques nous permettant d’affirmer les bienfaits suivants.

  • Diminuer le stress et les symptômes dépressifs. Le Reiki est utilisé par certains praticiens pour réduire l’anxiété au moment de chirurgies ou dans des maisons de santé ou de retraite, par exemple. On a aussi rapporté qu’il pouvait contribuer à réduire le stress et les périodes de déprime chez les personnes âgées.
  • Améliorer la qualité de vie des gens atteints de cancer. Plusieurs études ont montré l’effet bénéfique du Reiki sur la fatigue, la douleur, l’anxiété et la qualité de vie d’individus souffrant de cancer.
  • Réduire la douleur : plusieurs études ont montré les effets bénéfiques du Reiki sur la douleur. Une étude aléatoire portant sur des individus devant se faire extraire des dents de sagesse a montré que des séances de Reiki après les interventions avaient permis de réduire de façon significative la douleur ressentie. Dans une autre étude réalisée sur des femmes se présentant pour une hystérectomie, le Reiki avait permis de réduire la consommation d’analgésique et d’améliorer la douleur des participantes.

Aujourd’hui, un bon nombre de pays proposent le Reiki en soin dans leurs hôpitaux, centres médicaux :  au Royaume Uni, au Canada, aux Etats-Unis, en Australie, en Allemagne, en Suisse… Les USA semblent bien en avance dans ce domaine, puisqu’en 2002 déjà, 60% des Hôpitaux contactés, utilisaient le Reiki, en tant que thérapie complémentaire d’une façon permanente. En France, cela bouge vraiment tout doucement, et devant la demande, certaines mutuelles proposent désormais les remboursement de soins Reiki.


Comment se déroule une séance ?

La séance démarre par un entretien, permettant au praticien de définir le travail à faire.
Durant les séances de reiki, la personne est allongée habillée sur une table et ferme les yeux. Elle se laisse aller à ne rien faire de spécial.
Pendant ce temps, le praticien pose les mains sur des points spécifiques du corps (tête, buste, ventre, jambes, pieds…) ou les place à quelques centimètres, en pratiquant dans le même temps une méditation spécifique. Ce travail génère une résonance méditative libératrice des tensions psychophysiques de la personne.


Qui peut pratiquer ?

L’apprentissage du Reiki se fait par étape. En règle générale, on commence par apprendre les bases et ensuite on peut se perfectionner. L’initiation, pratiquée par un maître Reiki, est un rite qui permettrait d’ouvrir le canal reiki, pour accéder à l’énergie universelle.

A la suite de cette initiation, le Reiki s’emploie déjà sur soi-même : chacun en a ainsi la vérification des effets, avant de le pratiquer sur les autres.

Par ailleurs, pour bien pratiquer le reiki, il est essentiel de d’adopter au quotidien les cinq préceptes énoncés par le Docteur Usui qui nous rappellent que nos facultés curatives sont liées à une attitude mentale positive :

Juste pour aujourd’hui…
… je suis libre de toute colère
… je suis libre de toute préoccupation
… je suis reconnaissant
… je vis ma vie honnêtement
… je respecte la vie autour de moi, sous toutes ses formes


Mon expérience personnelle

Bien qu’étant assez cartésienne à l’origine, j’ai voulu tester le Reiki et passer mon 1er degrés.

J’ai pu me rendre compte des bienfaits de relaxation qu’il procure. Loin d’être « magique », le Reiki permet d’élever sa conscience, et d’arriver à une méditation profonde, très plaisante.

Après mes 21 jours d’auto traitement, je suis désormais en capacité de réaliser des séances de Reiki sur les autres, et me réjouit de pouvoir faire atteindre cette sensation de plénitude et de bien-être complet.


Sources : Article Passeportsante.netFédération française de Reiki – Article de Zen en Soi sur les études scientifiques du Reiki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *